Retour à la case départ

La mise à l’eau, bien que tardive (22 octobre), car j’attendais toujours des pièces essentielles pour le mât qui ont eu bien du mal à arriver, s’est bien déroulée. Aussitôt donc, l’avitaillement a été commandé et une fois celui-ci réuni, livré, rangé dans Eden et inventorié (le 25), le départ a eu lieu le samedi 26 octobre.

Mais une période de beau temps (ensoleillé et peu venté) qui a succédé à une semaine de temps très mitigé en Méditerranée n’a pas favorisé (bien au contraire) malgré des manoeuvres incessantes et éprouvantes physiquement (plus de 5kg de perdu), une progression rapide.

Après une semaine de mer les Baléares – avec des journées parfois d’à peine plus d’une dizaine de milles – étaient seulement en vue (soit en gros un tiers du parcours seulement pour se retrouver en Atlantique). Et ensuite, du vent dans le nez prévu jusqu’à Gibraltar pour Eden qui, remontant très mal au près, m’aurait fait sortir bien trop tard de Méditerranée pour arriver à la bonne saison dans le sud (j’aurais eu près d’un mois et demi de retard). D’où demi-tour (à contrecoeur bien sûr au niveau émotionnel mais calculé et sans remord au niveau raison), et retour à Port Saint-Louis.

Je suis évidemment déçu pour moi-même, mais aussi pour les personnes qui me suivaient et pour lesquelles je souhaitais faire partager cette aventure.

Il n’a pas été possible de donner de nouvelles depuis car en mer je n’avais pas accès au site, et mon fils qui en était chargé était à la même époque en voyage à l’étranger pour son travail où lui-même n’avait pas la possibilité de communiquer.

D’autres détails seront donnés plus tard au travers d’un reportage filmé sur la préparation (depuis 3 ans) et le déroulement du début de cette aventure, car malgré tout j’ai pu utiliser tout le matériel photo et vidéo embarqué.

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que s’il doit y avoir un nouveau départ, il sera fait de Bretagne, et pas de Méditerranée qui sera dorénavant réservé pour moi au tourisme nautique.

Mais pour l’instant il s’agit déjà de « digérer » ce retour et aucune décision n’est prise dans un sens comme dans l’autre.

You may also like...

Laisser un commentaire