Dans un an… vers le point Nemo

Dans un an je devrais me trouver environ à mi-chemin entre la Nouvelle-Zélande et le Cap Horn, avec le Cap de Bonne Espérance et le Cap Leeuwin loin dans le sillage. Je serais à ce moment là à peu près aux deux tiers du parcours total, à proximité du point « Nemo ». Le point Nemo (aussi appelé « pôle maritime d’inaccessibilité »), est le point de l’océan le plus éloigné (2688 km) de toute terre émergée.

Gilles Huot

Cette position est occupée actuellement par Gilles Huot (que vous pouvez suivre ICI). Gilles reçoit actuellement un vent portant de 60 km/h et des vagues d’environ 3m qui devraient le pousser rapidement en direction du Cap Horn (qui est encore très loin cependant).

Je suis particulièrement la position de Gilles car nous devions partir à la même date (mi septembre 2018) de la côte ouest de la France (lui de Brest, moi de Saint-Gilles Croix de Vie), et même si nos bateaux diffèrent quelques peu (le bateau de Gilles est un peu plus long), et que je pourrais rencontrer des conditions météo différentes lors de mon propre périple, je peux me référer à son tableau de marche afin d’avoir une bonne idée de la position qui sera la mienne dans un an.

Mais ne vendons pas la peau de l’ours (polaire 🙂 )… il y a encore beaucoup à faire et d’eau à courir sous la quille avant d’en arriver là. Et en attendant chapeau à Gilles pour son beau parcours !

Position de Gilles ce lundi 21 janvier 2019

 

 

Laisser un commentaire