Je devrais être en route pour la ligne de départ

Longue route 2018A J-10 de la date prévue (15 septembre 2018), je devrais être en route, depuis Port Saint-Louis du Rhône, vers le port de Saint Gilles Croix de Vie, mon port de départ prévu.

Dans mon précédent article je pressentais que j’aurais du retard, et effectivement cela se confirme. Il manque toujours une pièce essentielle du moteur qui ne m’est pas encore revenue de réparation, et je profite de ce temps pour peaufiner mon régulateur d’allure.

Pour ceux qui ne sont pas trop au fait des choses de la voile, un régulateur d’allure – encore appelé pilote automatique – permet de barrer le bateau pendant que l’équipage fait autre chose : dort, mange, bricole, manoeuvre ou… ne fait rien 🙂

Eden est déjà équipé d’un pilote électrique, mais dans ce genre de voyage il est primordial d’avoir des systèmes simples, solides et autonomes. Simple car réparable facilement avec les moyens du bord (le défi voile « Longue Route 2018 » devant – normalement – être effectué sans assistance et sans escale), solide car nous allons évoluer pendant plusieurs mois sur les mers les plus dures du globe, et autonome pour ne pas être tributaire d’une source d’énergie.

Avec le recul, je m’aperçois que parmi les premiers candidats au tour du monde, certains ont des problèmes avec leurs pilotes de marque « tout fait », aussi j’ai décidé, comme je l’avais fait sur mon précédent voilier, de fabriquer le mien.

J’avais la chance à l’époque de pouvoir utiliser les matériaux et les outils du chantier où était construit mon bateau, mais là rien de tout ça et il n’est pas évident, comme il y a de nombreuses pièces avec des côtes toutes différentes,  de trouver un fournisseur qui va accepter de vous vendre 3 morceaux de tubes d’un diamètre précis plus 3 autres d’un autres diamètres, etc. Aussi pour palier ce problème et aussi pour gagner du temps, je me suis adressé à une entreprise que je connais bien : MRI Industrie ( Méthode – Réalisation – Installation) à Reims. Cette petite société m’a déjà réparé certaines pièces de mon avion et son dirigeant, Monsieur Tisserand, est toujours à l’écoute et prêt à trouver les meilleures solutions pour que les choses avancent. Je viens par exemple d’y aller cet après-midi pour voir dans quelle mesure on pouvait modifier les côtes de certaines pièces pour utiliser les matériaux disponibles et accélérer la fabrication de l’ensemble.

Et pendant ce temps moi je m’occupe de la partie « bois » : safran, compensateur, fletner, girouette…

Voici donc un aperçu des pièces en construction chez MRI industrie ( Méthode – Réalisation – Installation).

Longue Route 2018

C’est du costaud !

 

Longue Route 2018

C’est Ali, qui est chargé chez MRI Industrie ( Méthode – Réalisation – Installation) de la construction des pièces métalliques (à force de travailler dessus, il connaît les plans presque mieux que moi 🙂 )

You may also like...

4 Responses

  1. CRAVENAUD Alain dit :

    Nous sommes en Novembre 2018 – Pourquoi aucune nouvelle ?
    Pensez vous partir cette année ?
    Au plaisir de vous lire

    • Bruno dit :

      Bonsoir Alain,
      Je viens de rentrer de Port Saint-Louis où est stationné Eden.
      Le départ est reporté à 2019. J’en explique les raisons ici : http://longue-route-2018-bruno-challard.com/ca-veut-ca-veut-depart-reporte-2019/

      • CRAVENAUD Alain dit :

        Bonjour Bruno ,
        Je vous remercie de votre réponse . A la lecture des autres concurrents Guy-Marie , Manu on voit que le matériel souffre beaucoup . Je pense que d’un coté le report du départ vous affecte , mais d’un autre coté la sagesse vous permettra de mieux aborder 2019 .
        Merci de faire vivre votre site ,un détail pour vous est un bout de rêve pour un terrien .
        J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre livre ,
        Bonne continuation et au plaisir de vous suivre dans cette aventure,
        Alain

Laisser un commentaire