L’avitaillement : un gros morceau !

Entre deux visites à Eden, je travaille sur d’autres aspects du projet. Dernièrement, c’était sur la partie navigation, dont je reparlerai dans un prochain article, et ces dernières semaines je me suis particulièrement penché sur le problème de l’avitaillement.

La « Longue Route 2018 » va durer entre, environ 200 jours de mer pour les plus rapides, et plus de 300 pour les autres, aussi il y a intérêt à prévoir le nécessaire, car pas question bien sûr de s’arrêter à l’épicerie du coin pour compléter l’avitaillement.

Par contre, pendant ce tour du monde nous allons passer par toutes les latitudes et donc tous les climats, et la gestion des calories, surtout sous les hautes latitudes où on va rencontrer des conditions extrêmes d’humidité et de basses températures, est très importantes. Lors de la réunion de décembre 2016 entre les navigateurs participants, nous avions abordé le sujet et débattu sur les solutions à envisager, aussi je me suis dit que ça serait bien d’incorporer dans ma liste d’avitaillement, la gestion des calories selon les produits embarqués.

Un autre problème se pose également pour les produits frais ou d’une manière générale sur les dates de péremption des différents produits qu’on va embarquer. En effet, si on a à bord des produits qui sont immangeables au bout de 2 mois, il faut leur trouver des produits de substitution qui viendront prendre le relais jusqu’à la fin du voyage. Aussi j’ai intégré la gestion des dates de péremption dans mon tableau initial afin d’éviter d’emporter trop de produits qu’il faudra finalement jeter s’ils sont devenus inconsommables.

La gestion du poids, pour un voilier qui doit affronter du mauvais temps, (sur un tour du monde, cela arrivera forcément) est vitale afin de bien équilibrer le bateau. Aussi afin d’éviter d’avoir à peser chaque produit qui entre dans le bateau et décider un peu au bonheur la chance de l’endroit où il sera stocké dans le bateau, j’ai ajouté une gestion du poids des différents produits aussi bien à l’embarquement que pendant le voyage qui permettra de savoir comment est réparti la charge dans le bateau et où sont localisés les différents produits présents à bord.

Une fois tout ceci fait, ce qui était au début une simple liste de courses, s’est transformé en ceci :

avitaillement longue route 2018 tour du monde à la voile en solitaire sans escale sans assistance

Un véritable petit programme de gestion de l’avitaillement en fonction du nombre de personne, de la durée estimée.

J’en suis actuellement aux phases de tests, et dès cette étape terminée, je le mettrai bien sûr à disposition des marins de la « Longue Route 2018 », mais aussi des différents groupes ou forums relatifs  à la voile, auxquels je suis inscrit.

You may also like...

2 Responses

  1. sscapa dit :

    Oui ! Avec Excel ? Windows ou Ios ?

    • Bruno dit :

      Bonjour Sylvain,
      Je l’ai fais avec Excel pour Windows mais je pense que c’est indépendant du système d’exploitation et que cela doit fonctionner aussi sous Mac.

Laisser un commentaire